Pratiquer la course en autonomie - Le Sportif

Pratiquer la course en autonomie

Pour Clément Gass, mal voyant, se déplacer à pied est une nécessité. Et depuis 20 ans, il arpente chemins agricoles et petits reliefs [ndlr : il habite dans la Vallée de la Bruche] à la découverte de son environnement. Courir en étant autonome est un travail sur le long terme, qu’il accomplit grâce à son expérience et quelques aides technologiques.

Christian et Clément ont parcouru tout le GR20 en 2018

Quelques alliés…

Echolocalisation et proprioception. Derrière ces mots un peu barbares, se cachent deux alliés du jeune coureur. L’écholocalisation consiste à envoyer des sons et à écouter leur écho pour localiser, voire identifier, les éléments d’un environnement. Clément, par exemple, cerne son environnement via la résonnance de ses pas et de sa canne sur le sol.

Quant à la proprioception, c’est la perception de la position des différentes parties du corps. Les récepteurs situés au niveau des muscles, tendons, articulations, ligaments, peau… transmettent des informations nerveuses au cerveau. Celles-ci vont permettre le contrôle et la régulation de la posture et des mouvements du corps. Concrètement, Clément ressent des sensations par le toucher et l’analyse des informations lui permet de corriger les déséquilibres provoqués par les mouvements de terrain.

Christian et Clément ont parcouru tout le GR20 en 2018

…et des outils technologiques

Open Way (encore en cours de développement) est une application GPS vocale, gratuite et adaptée aux non-voyants. Elle leur permet d’être autonomes pour des déplacements effectués à un rythme raisonnable et sur terrain plat.

Pour les terrains difficiles, Christian et Clément reconnaissent le parcours ensemble. Les indications du premier permettent au second de « visualiser » l’environnement et d’anticiper ses actions : là, il y a un ravin à gauche alors serre à droite ; attention, la prochaine descente est dangereuse ; baisse la tête avant des branches en hauteur, etc. Ces informations sont ensuite enregistrées dans l’application et restituées pendant la course, « comme si Christian était toujours là. »

D’ailleurs, cet outil s’avère aussi utile à d’autres publics. Les seniors souffrant de DMLA (Déficience Maculaire Liée à l’Age) reprennent confiance grâce aux informations vocales qui compensent la baisse de leur vision. Les personnes en fauteuil roulant peuvent insérer des commentaires sur l’accessibilité. Même des vététistes profitent du guidage vocal précis pour ne pas regarder la carte en roulant.

Christian et Clément ont parcouru tout le GR20 en 2018

Plaisir et adrénaline

Pour notre jeune champion, la préparation n’est pas difficile car courir est tout simplement un plaisir. « Le principal est d’avoir du mental car courir en autonomie nécessite d’être concentré sur un grand nombre de choses : écouter les indications du GPS, de la canne et des pieds, être réactif, gérer son physique… Une course réussie comprend des chutes, des distances longues, quelques obstacles à anticiper et un épuisement mental, cet état méditatif avec sa bonne dose d’adrénaline. »

Vous aimerez aussi...